dimanche 9 mars 2014

Les glaces del Calafate


Le 27 février nous arrivons à El Calafate par les Ruta 7, 5, 40 et 11 pour ceux qui nous suivent sur la carte.
Nous sommes surpris de découvrir une ville charmante même si très touristique où nous refaisons les divers approvisionnements.
Nous retrouvons la couleur turquoise des eaux du Rio Santa Cruz que nous avions croisé à l'aller sur la côte Atlantique.
Le principal attrait du Parc national Los Glaciares est le glacier Perito Moreno de 23 km de long, 4km de large et d'une superficie aussi importante que celle de Buenos Aires. 

Tous ces chiffres de ce glacier classé au patrimoine mondial sont spectaculaires mais pas autant que les vues que nous découvrons


L'émotion que nous vivons est inoubliable, car le glacier est vivant, il bouge !
Craquements lugubres, éboulis qui laissent apparaître des panneaux de glace bleue, icebergs qui dérivent avec le vent sur le Lago Argentina, tout est exceptionnel. Nous sommes hypnotisés par cette force, excités par la moindre chute de glace, à gauche, à droite, au milieu. C'est à qui prédira le prochain éboulement. Vidéo !!!

video

L'heure avance, le froid arrive, les cars de touristes se retirent et nous ne sommes plus que quelques familles sur le site. Avec le coucher de soleil les lumières deviennent de plus en plus captivantes et nous ne voulons plus partir.



Il le faut bien pourtant, le parc ferme à 21 heures, on n'a malheureusement plus de droit de dormir sur place et surtout le bivouac du Lago Roca est à 60 km, dont 18 km de la piste 15 que nous découvrons en tôle ondulée, et qui devient un enfer une fois la nuit tombée. 

C'est le prix à payer pour ce coucher de soleil unique qui nous illumine encore, même les yeux fermés dans le lit.

Le lendemain dernier jour de février, envoutés par toutes ces glaces, nous allons au glaciorum. Plutôt que de visiter le musée nous allons directement au bar (ou glacio-rhum).  

Nous allons déguster un apéro par -10 degrés dans un bar construit tout en glace, murs, tables, chaises et verres compris ! 

C'est formule "open bar" pendant 25 minutes.

De quoi nous réchauffer ! 

A notre arrivée dans les sous-sols, on nous remet une longue cape et des moufles argentés conçus dans un matériau spécial. 


On a tous l'air un peu ridicule mais Delphée et Mahé sont survoltés !

Nous sommes dimanche et il est midi mais qu'importe !

Dans les lumières fluos du bar souterrain, le temps semble s'arrêter et nous nous trémoussons sur des tubes de Lady Gaga, le verre à la main. 

Les enfants adorent, c'est bien la première fois qu'ils se retrouvent dans un bar avec leurs parents ! 
Rassurez-vous les grand-parents, les verres des petits chéris ne contenaient que du pepsi !

4 commentaires:

  1. Top ! On avait pas bien chaud en tente avec Anne, mais on pouvait encore dormir à proximité … J'espère que la différence entre la partie gauche du lac et la partie droite ne vous a pas échappé ???
    Et dans le bar ils mettent les bières au four pour pas qu'elles ne gèlent ?
    Quelle est l'étape suivante ?
    Bonne éclate à vous !

    RépondreSupprimer
  2. Emmener des enfants dans un bar underground; Bien! Mais les obliger à boire du coca...!

    Quelles belles photos! Merci de nous faire voyager et vibrer avec vous.

    RépondreSupprimer
  3. Jolis costumes, c'est très classe !!! Bises

    RépondreSupprimer
  4. J'adore le bar igloo, et j'adore vous voir.
    Vous êtes particulièrement photogéniques et c'est un vrai régal pour les yeux. Vous vous fondez dans ces beaux paysages.
    Biz etr bonne route;
    N@ni

    RépondreSupprimer

Vos commentaires sont les bienvenus !