jeudi 12 juin 2014

Allez les Bleus !


Sur notre trajet vers Rio se trouve Ribeirao Preto. 
Par le plus grand des hasards nous remarquons sur la carte que cette ville est la base d'entrainement de l'équipe de France (merci à Yahoo pour cette info) ! 


Ni une ni deux, nous décidons d'aller à la rencontre des Bleus directement à leur hôtel. 
Guidés par la caissière du péage puis par le fils de la boulangère, nous arrivons en fin de matinée au majestueux Hôtel JP (tiens, tiens !) gardé par des militaires et des policiers en gilet pare-balle.
Nous garons le camping-car dans une petite rue adjacente et allons aux nouvelles : quelle coïncidence, l'équipe de France s'apprête justement à se rendre à son entraînement journalier. Génial ! 
Nous sommes aux premières loges pour apercevoir Didier Deschamps et regarder partir le bus sur lequel est inscrit le mythique slogan " Impossible n'est pas Français ". 


Il y a quelques spectateurs et journalistes postés devant l'hôtel, mais aucun autre Français. 
Nous nous faisons interviewer trois fois par la télévision brésilienne, cela devient un grand classique. Cette fois-ci, les journalistes ne s'intéressent pas qu'au football ou au Brésil : ils entrent dans le camping car et posent beaucoup de questions sur notre voyage en famille.

A l'hôtel, on nous indique que les Bleus reviendront saluer leurs fans après l'entrainement, nous décidons donc de patienter sur place toute l'après-midi. La directrice de l'école d'à côté nous fournit de l'eau pour le Grand Condor, Delphée et Mahé échangent des cartes de joueurs avec d'autres enfants brésiliens et Séverine charme toute l'équipe de policiers !


Vers 17 heures, nous revoici sur le pied de guerre pour accueillir le retour des bleus. A défaut de maillot français, nous collons des petits drapeaux sur nos pommettes et nos tee-shirts. Ca y est, nous ressemblons à des vrais supporters !


Au crépuscule les motards arrivent enfin, escortant le bus des footballeurs. L'excitation est à son comble ! Les joueurs descendent et se dirigent rapidement vers l'entrée de l'hôtel. Les enfants ont la chance incroyable d'avoir les autographes de Mathieu Debuchy, Mathieu Valbuena et Didier Deschamps. Ils sont en l'air ! Quant aux supporters brésiliens, ils ne jurent que par Benzema mais il ne daigne même pas s'arrêter !


video


Lorsque tout le monde se disperse, des journalistes de France 2 viennent nous accoster. 
Ils sont sympas et ont vraiment besoin de dénicher des supporters français pour le prochain 20 heures. 
Quoi ? 
Le 20 heures de France 2 ? 
Devant des milliers de téléspectateurs ? 
Gloups ! 
Ah, c'est trop dur d'être célèbres !

4 commentaires:

  1. Vous êtes vraiment... Vous êtes vraiment Phénoménals (c'est pour la rime).... Vous méritez... Vous méritez d'être dans le journal....

    https://www.youtube.com/watch?v=X4cD1w10x_M

    RépondreSupprimer
  2. Nos globe-trotters sont de vrais caméléons: tantôt "auri verde", tantôt "bleu blanc rouge": en politique, c'est ce qu'on appelle le réalisme: savoir s'adapter aux circonstances ;)))) C'est superbe: à ce soir sur France 2! Allez les Bleus!!!

    RépondreSupprimer
  3. Salut amis supporters !!!
    Vous voilà au pays du futebol, c'est fantastique, vous l'avez fait. Félicitations pour la vente du Grand Condor, je suis curieux de savoir comment vous avez trouvé preneur (lienamsud ?). Oui Séverine, de notre côté un grand mois sans le CC ça fait du bien, même si on suit son avancée dans les eaux du Pacifique.
    Je ne me souviens pas quel était votre programme lors de la Copa del Mundo ? Alors que la France mène 2-0 contre le Honduras, je vous cherche dans les tribunes... je continue ou je laisse tomber ?
    Delphée et Mahé, je compte sur vous pour mettre le feu dans les stades.
    Il a fallu que je me lève à 4h du mat pour voir le match (nous sommes à Kyoto depuis 2 jours).
    Votre article au Pantanl est génial !!! La faune est exceptionnelle et la piste qui y mène digne des vrais routards que vous êtes.
    Encore BRAVO à vous.
    On vous embrasse bien fort.
    Julie, Malia, Estelle et Cyril
    気のふさぎ(痣)で行ってください
    (allez les bleus)

    RépondreSupprimer

Vos commentaires sont les bienvenus !